Portail Lesbien

Chantal DELATORRE
¨Capitaine de Tasse de thé...
cineGay.jpgPETIT MEMENTO TDT  Festivals LGBTQI+
Prenez soin de vous !LESBI-Santé
twitter.jpg facebook.jpg Réseaux Tasse de Thé, Portail Lesbien
 
LE BAGDAM de TOULOUSE ❤️
Bagdam-FollesSaisons_0.jpg
 FÊTES LESBIENNES À TOULOUSE
 Bagdam, l'Association "historique" Bagdam Cafée de Toulouse, propose une Fête Le 25 Juin...
LES ESTIVALIÈRES DU POUY ❤️
EstivalieresPouy_0.jpg
 VIVE LEZ VACANCES DANS LES LANDES !
 Un espace/temps au féminin de vacances, de vie partagée...
Les lesbiennes plus âgées sont les gardiennes d'une riche histoire...
OldLesbians_0.jpg
  Ô NOTRE HISTOIRE :
CANADA - De nombreuses lesbiennes plus âgées recherchaient l'invisibilité, elles s'appelaient «amies» ou «filles de carrière» ou «pas du genre à se marier».
Le film lesbien, Une simple faveur, aura une 2ème partie ...
aSimpleFavor2_0.jpg   Tasse de Thé a sélectionné pour vous !
"A Simple Favor" est un film qui nage entre comédie et thriller. Une histoire inattendue...
GRAND RASSEMBLEMENT LESBIEN, LES CULOTTÉES
Espagne-LesCulottes_2.jpg
   Tasse de Thé a sélectionné pour vous !
    LES CULOTTÉES, ESPAGNE - COSTA MARESME Les 26, 27, 28 et 29 MAI 2022...
Évènement de Nouvelle Collective Lesbienne !
NCL_0.jpg
   RENCONTRES LESBIENNES & FÉMINISTES  NCL 2022
du 4 AOÛT 14:00 au 7 AOÛT 2022 - 18:00 - Durée : 3 jours... à 1h de Paris en voiture et en train (20€ aller/retour)
Inscriptions ouvertes... *

LezPresse

L'HOMOPHOBIE TUE

L’homophobie constitue un enjeu de santé publique, car ces discriminations et ces violences ont des conséquences lourdes et préjudiciables sur la santé de ceux qui en sont victimes, a prévenu lundi la Santé publique française, chiffres à l’appui.

«Les conséquences sont nombreuses en termes de troubles psychologiques et identitaires, de consommations de substances psychoactives, de santé sexuelle dégradée, de difficultés de dialogue avec les professionnels de santé et de renoncements aux soins», écrit l’agence sanitaire à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie.
À partir d’une synthèse des données françaises disponibles et la publication de plusieurs études traitant spécifiquement des conséquences sur la santé mentale, Santé publique France dresse un panorama des impacts des discriminations sur la santé et conclut qu’elles constituent un «déterminant majeur de santé souvent sous-estimé».

L’une des études publiées lundi montre ainsi que «le risque d’épisode dépressif, de pensées suicidaires et de tentative de suicide est multiplié au moins par deux» chez les personnes homosexuelles et bisexuelles par rapport à la population de personnes hétérosexuelles. Elles sont aussi plus souvent victimes de violences physiques et/ou verbales.

Selon les auteurs, un quart du sur-risque d’avoir des symptômes dépressifs s’expliquerait par le fait d’avoir subi des violences au cours des 12 derniers mois. «Plus de la moitié (56%) des personnes transgenres interrogées via les réseaux sociaux en 2014 déclarait avoir fait une dépression suite à des actes transphobes et 18% une tentative de suicide», pointe aussi Santé publique France.
L’agence de santé publique souligne aussi que « la question de l’orientation sexuelle est peu abordée en consultation de médecine générale: 49% des lesbiennes et 40% des homosexuels masculins n’ont jamais parlé de leur orientation sexuelle à leur médecin », une absence de communication qui ne permet pas de prendre en compte leurs besoins spécifiques « en termes de dépistage et de vaccination par exemple ».
Source  fugues.com 19/05//2021 ►Suite de l'article complet

 

Notre ancienne rubrique OLD TDT  HOMOPHOBIA

Sous-Titre: 

Source fugues.com 19/05//2021

Poids: 
0

  
FÉMINISME : ABC RAPPEL

La journaliste française Marie Kirschen (photo) rédactrice en chef de la revue lesbienne "Well Well Well", présente avec son essai "Herstory" un concentré en forme d’abécédaire des grands débats du mouvement féministe d’hier et d’aujourd’hui.
"Herstory – Histoire(s) des féminismes" de Marie Kirschen et Anna Wanda Gogusey *

MENACE LAVANDE
À la fin des années 1960 et au début des années 1970, de nombreuses lesbiennes étaient confrontées à de la lesbophobie au sein des collectifs. Déjà parce qu’elles étaient complètement invisibilisées : les revendications mises en avant à cette époque, comme la contraception, l’avortement ou la répartition des tâches ménagères, concernaient avant tout les femmes hétéros. Les problèmes spécifiques aux lesbiennes étaient peu discutés. Il leur arrivait aussi d’être confrontées à des remarques lesbophobes. Ainsi, aux États-Unis, Betty Friedan, une des figures majeures de l’époque, parlait carrément des lesbiennes comme d’une «menace lavande». Elle avait peur qu’elles donnent une mauvaise image du mouvement, et voulait les contraindre au placard, voire les exclure! En réaction, en mai 1970, un petit groupe de lesbiennes a organisé un happening lors du deuxième Congrès pour unir les femmes: vêtues de t-shirts «lavender menace», elles ont pris le micro et revendiqué leur légitimité. L’action a été un vrai succès et a contribué à réaffirmer la place des lesbiennes dans les mouvements féministes.
BADASS
Ce mot est assez intraduisible en français. Il veut à la fois dire «casse-cou» ou «intrépide», et «qui déchire»… Une femme «badass» peut l’être grâce à sa force et à son courage physique, mais aussi parce qu’elle a bataillé pour pouvoir faire ce qu’elle souhaitait. Avoir toute sa place dans des milieux considérés comme «masculins», par exemple. En définitive, ce mot sert surtout à célébrer des femmes courageuses, et c’est pour ça que je l’aime beaucoup.
WOMANISM
Ce terme vient d’un texte d’Alice Walker datant de 1983. L’autrice de La Couleur pourpre l’utilise pour désigner «une féministe noire ou une féministe de couleur». Elle explique qu’il n’est pas question de dire que le womanism est «meilleur» que le féminisme, mais qu’elle l’a choisi «parce qu[’elle] préfère le son, le toucher, la manière dont il lui parle». L’histoire du féminisme a, en effet, été marquée par de nombreux problèmes de racisme en son sein, et certaines femmes peuvent avoir plus de facilité à s’identifier à ce néologisme.
TERF
Récemment, on a beaucoup parlé de la transphobie de certaines féministes, les TERF, qui refusent de considérer les femmes trans* comme des femmes. Malheureusement, ces débats ne sont pas nouveaux : dès les années 1970, des discours visant à exclure les femmes trans* des espaces de femmes non-mixtes ont émergé. C’est une blogueuse féministe qui, en 2008, a popularisé le terme de TERF, signifiant «Trans exclusionary radical feminists» («féministes radicales excluant les trans»). Celles qui sont ainsi désignées considèrent généralement qu’il s’agit d’une insulte et d’un discours haineux, mais le but de l’acronyme était simplement de pouvoir distinguer les féministes excluant les femmes trans de celles qui ne les excluent pas.
NOT ALL MEN
Ah, le fameux «pas tous les hommes»! Lorsque vous dénoncez un aspect de la domination masculine, comme par exemple le harcèlement de rue, les viols ou les violences conjugales, il est extrêmement courant qu’un homme estime important d’intervenir pour spécifier que «tous les hommes ne sont pas comme ça». Si cette objection est sacrément agaçante, c’est parce que, non seulement elle enfonce une porte ouverte, mais surtout elle change le sujet de la conversation: plutôt que de trouver des moyens pour combattre ces injustices, on se retrouve à discuter des hommes qui sont des mecs biens, ce qui ne règle vraiment pas le problème. D’où les railleries des féministes contre ceux qui s’empressent de sortir leur carte «not all men»… alors qu’elles aimeraient surtout qu’ils s’empressent de lutter contre le sexisme avec autant de ferveur!
Source 360.ch 17/05//2021 ►Suite de l'article complet

* "Herstory – Histoire(s) des féminismes" de Marie Kirschen et Anna Wanda Gogusey, Éditions La Ville brûle.

 

Notre ancienne rubrique sur OLD TDT  LES MAGS LESBIENS

 

Sous-Titre: 

Source 360.ch 17/05//2021

Poids: 
0

  
LA PMA : RETOUR SUR LE TAPIS

Le projet de loi de bioéthique et sa mesure phare d'ouverture de la PMA à toutes les femmes sera de retour en nouvelle lecture le 7 juin devant l'Assemblée nationale, a-t-on appris mardi de source parlementaire.

Ce texte, sur lequel députés et sénateurs ne sont pas parvenus à se mettre d'accord, sera au menu jusqu'au 11 juin avec un temps législatif programmé de douze heures et demie, a-t-il été acté en conférence des présidents de l'Assemblée nationale.

Le projet de loi, qui a déjà fait l'objet de deux lectures dans chaque chambre, ira ensuite à nouveau au Sénat le 24 juin, puis les députés auront le dernier mot. Le gouvernement souhaite une adoption définitive avant l'été.

Outre l'ouverture de la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires, ce texte, porteur de la première et sans doute seule grande réforme sociétale du quinquennat, prévoit une délicate réforme de la filiation et de l'accès aux origines, et aborde nombre de sujets complexes comme l'autoconservation des ovocytes ou la recherche sur les cellules souches embryonnaires.
Il a commencé son parcours parlementaire à l'automne 2019 et a pris du retard en raison de l'épidémie de Covid-19. En première lecture il y a un an, le Sénat dominé par la droite avait voté le projet de loi avec sa mesure d'ouverture de la PMA, excluant toutefois la prise en charge par la Sécurité sociale. Mais en deuxième lecture en début d'année, les sénateurs ont adopté dans la confusion le texte amputé de cette mesure emblématique, farouchement combattue par La Manif pour tous.
Source reloaded.e-llico.com 18/05//2021 ►Suite de l'article complet
Sous-Titre: 

Source reloaded.e-llico.com 18/05//2021

Poids: 
0

  
PARIS LIBÉRÉ...

Journée mondiale contre l'homophobie
La Ville de Paris va se déclarer "zone de liberté LGBTQI+", un geste symbolique en réaction à "l'inquiétant recul des droits et la répression" vis-à-vis des minorités sexuelles et de genre dans le monde, a annoncé la mairie lundi à l'occasion de la Journée mondiale contre l'homophobie.

Au prochain Conseil de Paris début juin, Jean-Luc Romero-Michel, adjoint à la maire PS Anne Hidalgo chargé des droits humains, de l'intégration et de la lutte contre les discriminations, présentera un voeu pour déclarer l'ensemble de la capitale "zone de liberté LGBTQI+", le sigle pour lesbiennes, gays, bisexuels, transexuels, queers, intersexes...
La Ville de Paris, qui veut montrer "son soutien important à l'international à ces personnes en danger", imitera ainsi le Parlement européen, qui a adopté en mars une résolution similaire en réaction aux "zones sans idéologie LGBT" décidées par une centaine de collectivités locales polonaises.
Outre cette déclaration symbolique, le projet de M. Romero-Michel comprendra des "mesures concrètes de protection et d'accompagnement des publics LGBTQI+" qui seront détaillées lors du Conseil, ainsi que des programmes de formation dans ce domaine pour les agents de la future police municipale parisienne.
Paris réaffirme à cette occasion "son soutien à l'égalité des droits sexuels et reproductifs des personnes LGBTQI+, notamment la PMA (procréation médicalement assistée) universelle et gratuite aux couples de femmes, ainsi que son positionnement pour l'interdiction des thérapies de conversion en France".

La Ville de Paris dévoilera lundi une plaque commémorative en hommage à Jean Diot et Bruno Lenoir, "les deux derniers Français connus pour avoir été condamnés à la peine de mort en raison d'une pratique homosexuelle". La mairie de Paris remettra dans l'après-midi trois prix récompensant des associations ou militants pour leur action en faveur des droits des minorités sexuelles et de genre.

Source e-llico.com 17/05/2021 ►Suite de l'article complet
Sous-Titre: 

Source e-llico.com 17/05//2021

Poids: 
0

  
Le 17 Mai Journée Internationale contre les LGBTphobies* 2021 "Ensemble: résister, soutenir !"

IKEA Australie arborera demain le drapeau de la fierté du progrès pour commémorer la Journée IDAHO 2021. 

Et proposera également des reçus et des sacs à provisions aux couleurs arc-en-ciel lors de la journée IDAHO 2021...
La société a adopté le du drapeau de la fierté progrès pour des raisons d'inclusion.
"Le drapeau comprend des bandes noires et brunes pour représenter les communautés LGBT + de couleur, ainsi que des roses, bleu clair et blanc pour représenter la communauté transgenre.

Pour nous, porter le drapeau du progrès est plus que symbolique. Nous savons que des progrès doivent encore être réalisés pour que toutes les personnes au sein de la communauté LGBT + soient traitées de manière égale et incluses. »

En 2018, Daniel Quasar a ajouté un chevron cinq couleurs au drapeau Rainbow Pride conçu à l'origine par Gilbert Baker en 1978.

Le graphiste basé dans l'Oregon voulait mettre davantage l'accent sur l'inclusion et la progression. Il a donc incorporé les bandes noires et brunes pour représenter les communautés de couleur LGBT marginalisées. Le drapeau embrasse également le rose, le bleu et le blanc du drapeau transgenre conçu par Monica Helms en 1999.

Daniel Quasar a formé les nouveaux éléments en forme de flèche pour signifier un mouvement vers l'avant. De plus, il a placé le chevron sur la gauche pour indiquer que des progrès doivent encore être réalisés.
Source qnews.com.au 16/05//2021 ►Suite de l'article

*IDAHO (International Day Against Homophobia and Transphobia), devenu "Journée mondiale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie" : À l'initiative de Louis Georges Tin,  la journée du 17 mai a était choisi en 2004 en référence à l'OMS qui le 17 mai 1990 à retirer l'homosexualité de la liste des maladies mentales. Depuis sa création, l'IDAHO mobilise l'opinion publique sur les LGBT-PHOBIES au travers de manifestations, de colloques ou d'évènements artistiques… Chaque année une nouvelle est lancée qui appelle à la dépénalisation universelle de l'homosexualité .

Sans oublier le jour glorieux de la Loi du 17 mai 2013 ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe en France !►OLD TDT

 

Sous-Titre: 

Source qnews.com.au 16/05//2021

Poids: 
0

  

Pages

⚠️ Les Comptes TDT Non-Participatifs ne seront pas validés.
Merci par avance de votre fidélité et soutien solidaire à la maintenance, à l'hébergement, à la sécurité du site et ainsi contribuer à notre lutte pour la visibilité saphique !

CAGNOTTE de TASSE DE THÉ (indiquer votre (Pseudo)
  TANTRA LESBIEN
Stages 2022 :
23 au 26 juin et 15 au 18 décembre

dans la Drôme
Isabelle Denoix 06 19 79 17 40 ►+
infos

     PARTICIPATIONS, DONS...image-CagnotteTDT.jpg

Dernières Petites Annonces

Spot Suite LEZ ANNONCES TDT
SpotListes Catégories et Départements...

L'éthique de Tasse de Thé
porto.jpgRENCONTREZ-VOUS!
Le but d'une PA est la rencontre. Un RDV sollicitera vos 5 sens +le Feeling!Conseils OLD TDT
LezPresse | Tasse de Thé

Tasse de Thé - Portail Lesbien * Copyright - All rights reserved * 2013 - 2022  ❘ Nous Contacter  ❘ Old TdT  ❘ Plan du site