Site Lesbien

BAGDAM ❤️de TOULOUSE
bagdam-printempslesbien_0.jpg
25e Printemps lesbien de Toulouse
 du 4 au 28 avril 2024 -
Famille homoparentale : Parent biologique, parent adoptant… ?
homoparent-lesbi_2.jpg
DROITS HOMOPARENTS
Qui est considéré comme étant le "parent légal" de l’enfant ? La reconnaissance conjointe d’un enfant par un couple de femmes...
Il est désormais INTERDIT d'acheter un chien ou un chat au sein d'une animalerie et sur Internet.
chien-chat2024_0.jpg
Tasse de Thé lutte AUSSI pour la cause Animale !
Depuis le 1er janvier 2024 : Parmi les mesures phares de ce texte, l’interdiction de vendre des chiens et des chats dans les animaleries et sur internet...
 
VOTRE HOROSCOPE LESBIEN 2024
horoscope lesbien_3.jpg
Les Astres et votre Tasse de Thé vous répondent...
Hand-Ball féminin - Les bleues en Finale !
handball-feminin_0.jpgTasse de Thé ❤️ les Sportives !
Mondial de handball féminin. La France élimine facilement la Suède et jouera la Norvège en finale.....
Faire son coming out est une histoire sans fin...
coming-out-jeannemag_0.jpg
Tasse de thé ❤️ JEANNE MAG !
"Je suis ouvertement lesbienne, mais je suis mitigée concernant la Journée du coming out..."

LezPresse

SARAHELHAÏRY-lesb_1.jpg
LEZ-VISIBILITAD !

 L’égalité du mariage en France a été approuvée le 13 Mai 2013, 8 ans plus tard qu’en Espagne. Et ce n’est que maintenant, en 2023, qu’une politicienne française fait son coming out en tant que lesbienne pour la première fois.

 Voici Sarah El Haïry (photo), 34 ans. Depuis 2020, elle est secrétaire d’État à la jeunesse et à l’engagement au ministère de l’Éducation...
(...)Depuis qu’elle a été nommée secrétaire d’État à la Jeunesse, la plus jeune ministre du gouvernement du pays a parlé ouvertement des droits des femmes et des personnes LGBT.
Elle a condamné chaque agression LGTBbofóba et a toujours assuré que la lutte pour les droits de notre communauté est une lutte quotidienne.

Son coming out était assez original. Elle était interviewée par le magazine Forbes. Là, ils lui ont demandé s’il utilisait régulièrement le réseau social Twitter. Sarah a répondu que cela n’affecte que sa famille ou « sa petite amie ».

Une façon très discrète et particulière de le « normaliser ». Et avec cela, il est entré dans l’histoire. Parce que jusqu’à aujourd’hui, aucune ministre ne s’était déclarée lesbienne ou bisexuelle.
Nous espérons qu’elle ne sera que la première et que son courage encouragera de nombreux autres politiciens et politiciens à vivre sans craindre leur orientation sexuelle.
Source et suite de l'article ► mirales.es-09/04/2023
Poids: 
0

  
Bette-Tina_1.jpg
THE L WORD !

 Le mariage de Bette et Tina (photo) est l’un des moments d'émotion lesbien que nous avons aimé dans la dernière saison de "The L Word Generation Q". Et les actrices ont décidé de vendre aux enchères les vœux de mariage signés, rédigés et écrits à la main par elles-mêmes.

 Jennifer Beals (Bette)  et Laurel Holloman (tina) on précisé que tous les bénéfices de cette vente iront aider les jeunes de la communauté LGBT...
(...)C’était l’idée de Jennifer, qui était plus dévouée à son personnage de Bette que jamais, a abandonné l’idée de pouvoir réaliser l’épisode pour se concentrer sur le sentiment de Bette, l’écriture de ce que Bette écrirait et le fait d’agir comme Bette. « C’était très amusant de se mettre à la place de mon personnage et de penser aux choses qu’elle aime chez Tina.
Lauren a également dit ce qu’il aimait de sa femme dans la série: « J’aime la façon dont Bette suit toujours ses convictions, comment elle inspire les autres. C’est la première chose qui m’est venue à l’esprit. C’est la personne que vous voulez toujours avoir à vos côtés...»

Leurs voeux ont été vendus aux enchères pour GLSEN, dédié à la lutte pour que les enfants et les jeunes LGBT étudient dans des espaces sûrs et sans discrimination, une association qui recevra et gérera les recettes.

Laurel, pour sa part, veut également promouvoir la diversité LGBT et les programmes de tolérance dans les écoles publiques américaines.
La vente aux enchères aura lieu sur le site Web de Charitybuzz demain, lundi 3 avril, où vous devrez entrer et enchérir. La dédicace est envoyée.
- « J’espère que la personne qui les garde comprend toute la magie que ces mots ont » (Lauren), « Je voudrais que celui qui gagne les votes sache à quel point ils étaient importants pour nous. Et j’espère que cela le remplira de bonheur. »
Source et suite de l'article ► mirales.es-02/04/2023
Poids: 
0

  
UK-sportTrans_1.jpg
"TRANS-SPORTS

 La plupart des femmes trans seront bannies des épreuves féminines d’athlétisme britannique.

 Les femmes trans qui ont traversé la « puberté masculine » seront bannies des épreuves féminines d’athlétisme britanniques
Après avoir annoncé son intention d’exclure les athlètes féminines trans en février, UK Athletics a choisi vendredi (31 mars), qui est la Journée de visibilité trans, pour confirmer la nouvelle politique.
(...) Depuis l’annonce de UK Athletics en février, World Athletics a également déclaré qu’il interdirait aux athlètes trans qui ont traversé la « puberté masculine » des épreuves féminines, à partir de vendredi.
UK Athletics suivra désormais les règlements de World Athletics pour ses propres événements, y compris ses règles sur les athlètes présentant des différences de développement sexuel (DSD), qui doivent respecter des limites strictes de testostérone.
L’instance dirigeante a toutefois déclaré qu’elle « restait préoccupée par l’éthique consistant à contraindre des individus à subir une intervention pharmacologique à des fins purement sportives ».
Plusieurs organismes sportifs ont introduit des interdictions pour les athlètes trans depuis que le Comité international olympique a abandonné sa politique générale.
Auparavant, le CIO exigeait que les athlètes trans dans les catégories féminines respectent les limites de testostérone.

Ses experts ont décidé que la testostérone n’était plus le facteur déterminant pour décider si les femmes trans devraient être autorisées à être incluses. Mais en abandonnant ses propres règles, le CIO a ouvert la porte à des organismes tels que World Athletics et la FINA, la fédération de natation, pour introduire des interdictions quasi totales.

(...)« Les interdictions imposées aux athlètes transgenres ne protègent personne – au contraire, elles mettent en danger toutes les femmes et les filles de la catégorie, en particulier celles qui sont déjà marginalisées.

« L’exclusion des femmes trans exige de surveiller l’ensemble de la catégorie des femmes, en mesurant le corps de chaque femme par rapport à un prototype fabriqué de la féminité qui est considéré comme « assez féminin » par les systèmes de pouvoir (à savoir le patriarcat et la suprématie blanche).

« Les femmes considérées comme « trop masculines » en raison de leur apparence ou de la performance de leur corps risquent déjà de faire l’objet d’une surveillance accrue et de discrimination, et les interdictions des athlètes trans ne font qu’exacerber cette situation.

Les femmes noires, en particulier, sont touchées de manière disproportionnée en raison du misogynoir – pensez à Serena Williams, Simone Biles, Sha’Carri Richardson... la liste est longue.

Source et suite de l'article ►thepinknews.com - 31/03/2023
Poids: 
0

  
 Zahra-Iran_1.jpg
"Solidarité & Pression politique fonctionnent"

 Deux militants LGBTI emprisonnés en Iran sont libres, mais ils risquent toujours la peine de mort. Zahra (photo) avait été condamné à mort en Iran pour son engagement en faveur des droits des homosexuels

 « L’une des meilleures nouvelles de ces jours : les deux activistes LGBTQ iraniens Elham & Zahra ont été libérés de prison ! » Cette nouvelle a été diffusée mercredi matin par Sven Lehmann (Verts), le commissaire queer du gouvernement fédéral : - "La solidarité et la pression politique fonctionnent. Nous ne devons pas cesser d’élever nos voix pour les nombreux manifestant(e)s d'Iran !"
Des rapports sur le sort des militants avaient circulé en septembre 2022. Selon le rapport, le régime iranien d’Elham Chubdar, 24 ans, et de Zahra Sedighi-Hamedani, 31 ans, ont été condamnés à mort pour « corruption sur terre » par le tribunal révolutionnaire d’Ourmia, dans le nord-ouest de l’Iran.
Sedighi-Hamedani avait donnée une interview à la BBC britannique – dans laquelle la discrimination contre les personnes queer dans la région a été discutée. (Sedighi-Hamedani est aussi appelé Sareh et est parfois décrit comme une personne non binaire et trans. Cependant, l’organisation LGBTI iranienne 6Rang a utilisé le pronom personnel féminin).

Les deux militants ont apparemment dû payer des dépôts élevés – Sareh selon 6rank environ 2 milliards de reals (42 000 euros). Elle peut désormais célébrer le Nouvel An iranien « avec sa famille et ses enfants », a déclaré l’organisation.

Un nouveau procès aura probablement lieu à la mi-avril – Sareh en particulier continue d’encourir la peine de mort.

- « Les droits LGBTIQ* sont des droits humains ! », a expliqué Sven Lehmann. « Défendre cela ne doit pas être punissable. C’est pourquoi je continue à exiger la libération inconditionnelle de Zahra et Elham ! »
En Iran, des milliers de personnes auraient été exécutées en raison de leur orientation sexuelle depuis la révolution islamique de 1979.
Cependant, il est difficile de faire une évaluation précise de ces exécutions parce que les tribunaux iraniens mélangent des formes de relations sexuelles illégitimes ou homosexuelles avec des violences sexuelles dans leurs jugements. En outre, des rapports indépendants ne sont souvent pas possibles et de nombreux jugements, en particulier dans les régions plus rurales, ne sont jamais publiés.
Source et suite de l'article ►queer.de - 29/03/2023
Poids: 
0

  
 transexcluant_1.jpg
LESBI-TRANS-LUCIDES

 Des centaines de lesbiennes ont signé une lettre ouverte dénonçant The Lesbian Project (Canva)

 Plus de 800 lesbiennes ont signé une lettre ouverte à The Lesbian Project, dénonçant le groupe transexcluant comme ne reflétant pas « la vie, les besoins et la communauté » des lesbiennes...
La lettre ouverte a été rédigée par le groupe Trans/Lesbian Solidarity et a reçu des centaines de signataires en 48 heures, ainsi que le soutien du chanteur Billy Bragg, du syndicat étudiant de l'Université d'Oxford et du groupe de campagne Speak Out Sister.

Trans/Lesbian Solidarity a été fondée par un groupe de lesbiennes cis qui « voulaient faire une déclaration publique de solidarité avec la communauté trans qui déclare notre rejet des objectifs et des valeurs de The Lesbian Project », a déclaré la membre fondatrice Alana Stewart à PinkNews.

Le Lesbian Project a été lancé plus tôt ce mois-ci par Kathleen Stock et Julie Bindel, en réponse à la suggestion que les lesbiennes sont « effacées » et « réduites au silence » dans la société .

(...) Dans la lettre ouverte, le groupe de solidarité déclare : « Votre plaidoyer ne reflète pas nos vies, nos besoins et notre communauté. Nous pensons qu'il est construit sur une séparation et une exclusion auxquelles nous ne nous identifions pas et que nous condamnons.

- "Nous ne pensons pas que la défense du 'bien-être' des lesbiennes puisse être faite lorsqu'elle est enracinée dans la transphobie."
La lettre poursuit en disant: «Notre communauté est belle précisément parce qu'elle est composée de lesbiennes non conformes au genre, de lesbiennes trans, de lesbiennes non binaires, de butches, d'étalons, de femmes, de lesbiennes de toutes sortes qui composent une tapisserie plus vibrante que vous ne pouvez l'imaginer.
- "Notre communauté est belle parce qu'elle est unie par l'amour, pas par la haine."

S'adressant à PinkNews, Alana Stewart a déclaré : "The Lesbian Project est un groupe qui, bien qu'il prétende ne pas parler au nom de toutes les lesbiennes, tient à pousser les décideurs politiques à limiter leur définition de 'lesbienne' pour exclure les personnes trans et non binaires.

- «Ils incluraient également les hommes trans hétérosexuels dans les données sur les lesbiennes, de sorte que les personnes qui ont souvent des expériences très différentes des lesbiennes corrompent effectivement les données sur les expériences lesbiennes.
«[The Lesbian Project] veut également faire pression pour des espaces lesbiens exclusifs trans. Ils suggèrent injustement que les espaces lesbiens n'existent plus, car [ceux-ci] sont inclusifs des personnes trans.
Alana Stewart a expliqué que les fondateurs de Trans/Lesbian Solidarity ont le sentiment que « les TERF et les transphobes tentent de monopoliser la conversation sur les expériences des lesbiennes ».
Elle a ajouté: "Nous ne pensons pas qu'il soit juste qu'ils parlent pour nous alors que nous sommes si nombreux à soutenir fortement les personnes trans."

La fondatrice Ellie Redpath a noté que "la lutte trans est une lutte lesbienne - la communauté trans n'efface pas l'expérience lesbienne, mais y ajoute."

Alors que les fondateurs notent qu'ils ont reçu beaucoup de soutien pour la lettre ouverte, ils ont également fait face à une réaction violente de la part d'autres groupes.
Alana Stewart a déclaré: «Nous avons eu un grand nombre de personnes autoproclamées hétérosexuelles – en particulier des hommes – qui ont laissé des commentaires nous disant que nous ne sommes pas lesbiennes et que nous devrions être exclus de l'homosexualité...
Source et suite de l'article ►.thepinknews.com - 23/03/2023
Poids: 
0

  

Pages

⚠️ Les Comptes TDT Non-Participatifs ne seront pas validés.
Merci par avance de votre fidélité et soutien solidaire à la maintenance, à l'hébergement, à la sécurité du site et ainsi contribuer à notre lutte pour la visibilité saphique !

CAGNOTTE de TASSE DE THÉ (indiquer votre (Pseudo)

   imag-cagnotte_4.jpg
       Spot PARTICIPATIONS & DONS

 

Dernières Petites Annonces

LezPresse | Tasse de Thé

Tasse de Thé - Portail Lesbien * Copyright - All rights reserved * 2013 - 2024  ❘ Nous Contacter  ❘ Old TdT  ❘ Plan du site