Portail Lesbien

Chantal DELATORRE
¨Tasse de thé...
cineGay.jpgPETIT MEMENTO TDT  Festivals LGBTQI+
Prenez soin de vous !LESBI-Santé
twitter.jpg facebook.jpg Réseaux Tasse de Thé, Portail Lesbien
 
Corinne Castin, créatrice de bijoux en bronze
Tasse de Thé a sélectionné pour vous !

Corinne Castin, créatrice de bijoux en bronze (dans l'Hérault...)

Jacqueline Toboni (The L Word, Gen. Q) se marie...
POTINS LESBIENS
Jacqueline Toboni (photo à g.), "The L Word Generation Q" vient de se fiancer avec l'actrice Kassandra Clementi...
SEXUALITÉS Plongée en Lesbi Orgie
OrgieLesb2_0.jpg
OOOooohhhhhh !!!
SUISSE -L’été rime souvent avec plage, cruising, sexe, scuba diving… Il peut aussi être la saison pour découvrir un pays peu connu et peuplé uniquement de femmes queer et de femmes: "l’Orgie"...
La chasse à la glu, déclarée -ENFIN- illégale !!!
Tasse de Thé Lutte AUSSI pour la Défense Animale !
Après des années de rebondissements, la justice a tranché: la très controversée chasse à la glu... met indistinctement en danger les oiseaux et doit donc être interdite...
EuroBasket féminin : la France disputera sa 5e finale consécutive !
EURO FEMININ BASKET
L’équipe de France féminine est qualifiée pour la finale de l’EuroBasket 2021, sa cinquième de rang, grâce à sa victoire sur la Biélorussie à Valence (73-61)...
La fille du gouverneur de New York "sort' comme Bi et Queer
MichaelaKennedy-Cuomo_0.jpgPOTINS LESBIENS
- "Je suis fière de mon identité queer et en mémoire de celles qui m'ont précédée."..
VIOL PUNITIF LESBIEN AUX ASSISES !

En mars 2020, l'agresseur de la jeune femme avait été condamné à 15 ans de réclusion criminelle, la peine maximale prévue en cas de viol, par la cour d'assises de la Seine-Saint-Denis.

L’accusé, un jeune homme de 25 ans, a-t-il violé et violenté Jeanne, 35 ans, car elle était lesbienne ? La question sera au cœur d’un procès en appel qui s’ouvre ce mercredi devant la cour d’assises de Paris...
En mars 2020, l’agresseur de cette jeune femme (dont le prénom a été modifié) avait été condamné à 15 ans de réclusion criminelle, la peine maximale prévue en cas de viol, par la cour d’assises de la Seine-Saint-Denis. Mais les jurés n’avaient pas retenu de caractère lesbophobe de l’agression.
L’accusé, qui avait nié toute violence lors du premier procès, avait fait appel du verdict.
En première instance, dans un réquisitoire marquant, l’avocate générale avait jugé qu’il s’agissait bien d’une "punition de l’homosexualité" destinée à "détruire" la victime et réclamé 15 ans de réclusion pour "viol en raison de l’orientation sexuelle".

"4% des femmes hétérosexuelles disent avoir été victimes de viol, contre 10 % des femmes lesbiennes. On ne peut pas faire semblant de ne pas comprendre". "Un macho est plus violent avec une lesbienne", avait-elle lancé, estimant qu’on était "manifestement pas allé au bout" de la réflexion sur ces agressions dont sont victimes les femmes lesbiennes.

Les faits remontent à la nuit du 7 au 8 octobre 2017. Ce soir-là, après avoir rencontré un garçon "sympathique" place de la République à Paris, Jeanne, qui se présente comme "préférant les filles", rentre avec lui à son domicile à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

Alors qu’elle change d’avis et refuse d’avoir un rapport sexuel, elle "lit soudain la haine dans ses yeux". Avant d’entendre cette phrase : "Ah, tu kiffes les meufs ? Je vais te faire kiffer".

S’en était suivie une heure et demie de coups et sévices sexuels. Jusqu’à ce que son agresseur finisse par quitter l’appartement après lui avoir dérobé une chevalière et sa carte bancaire.
L’accusé, incarcéré plusieurs fois pour trafic de drogue et vol avec violences, était aussi connu de la police pour des faits d’agression sexuelle.

L’expertise médicale relèvera sur le corps de sa victime de "très nombreuses plaies sur l’ensemble du corps", "une perforation du tympan" et des ecchymoses au niveau du cou et du thorax, et lui accordera vingt jours d’incapacité totale de travail (ITT).

A la veille du procès, l’avocat de la partie civile, Stéphane Maugendre, a estimé que « l’enjeu était désormais la circonstance aggravante » de la lesbophobie.
L’avocat de la défense avait lui affirmé à l’issue du premier procès que le fait que "la circonstance aggravante n’ait pas été retenue" était "une grande victoire".
Le verdict est attendu vendredi.
Source E-llico.com 26/05/2021 ►Suite de l'article complet.

PHOTO : Lady Justice statue surmontant le dôme de la Cour criminelle de Londres

Sous-Titre: 

Source E-llico.com 26/05/2021

Poids: 
0

⚠️ Les Comptes TDT Non-Participatifs ne seront pas validés.
Merci par avance de votre fidélité et soutien solidaire à la maintenance, à l'hébergement, à la sécurité du site et ainsi contribuer à notre lutte pour la visibilité saphique !

CAGNOTTE de TASSE DE THÉ (indiquer votre (Pseudo)
CINEFFABLE 2021 Paris
Le Festival lesbien & Féministe
Du 28 Oct au 01 Nov2021
Appel à projets... ►+
infos
TANTRA LESBIEN  Stages :
Les 8-10 oct. et les
14-16 janvier 2022 dans la Drôme

Isabelle Denoix 06 19 79 17 40 ►+
infos

Dernières Petites Annonces

Spot Suite LEZ ANNONCES TDT
SpotListes Catégories et Départements...

L'éthique de Tasse de Thé
porto.jpgRENCONTREZ-VOUS!
Le but d'une PA est la rencontre. Un RDV sollicitera vos 5 sens +le Feeling!Conseils OLD TDT
Paris Un jeune homme jugé en appel pour le viol d'une femme lesbienne | Tasse de Thé

Tasse de Thé - Portail Lesbien * Copyright - All rights reserved * 2013 - 2021  ❘ Nous Contacter  ❘ Old TdT  ❘ Plan du site