Site Lesbien

Taylor Swift célèbre les fiançailles lesbiennes lors de son concert
concertTaylorSwift_0_0_0.jpg
BILLETS DOUX
Il n'est pas surprenant que lors des concerts de Taylor Swift de voir des gens se fiancer...
Albe rend hommage aux femmes fortes, puissantes et queer
Albe_0.jpg
TALENTS de FEMMES
"Sorcières"(clip sorti en avril dernier) raconte la rencontre de deux femmes lors d’un des concerts de Albe (photo)...
"LESBIENNES, QUELLE HISTOIRE ?"
Docu-MarieLabory_1_0.jpg
Tasse de Thé a sélectionné pour vous !
"LESBIENNES, QUELLE HISTOIRE ?" Accessible au replay sur la chaine HISTOIRE TV...
Double demande en mariage lesbien en plein match de hockey !
hockey-mariageLesbien_0.jpg
POTINS LESBIENS
ÉTATS-UNIS-"Félicitations à Gaby et Nicole pour leurs fiançailles !" en plein match de hockey féminin...!
Élodie FONT - "À nos désirs"
elodieFont_1.jpg
Tasse de Thé a sélectionné pour vous !
Sortie du livre d'Élodie FONT "À nos désirs", dans l'intimité des Lesbiennes"...
 
RUGBY FÉMININ - Tournoi des Six Nations
rugby-lesbleues_0.jpgTasse de Thé ❤️ les Sportives !
Écosse - France ce samedi 30 mars à 15h15 sur France 2..

Goudies

coming-out-jeannemag_1.jpg
Tasse de thé ❤️ JEANNE MAG !

"Je suis ouvertement lesbienne, mais je suis mitigée concernant la Journée du coming out..."

Faire son coming out, c’est sortir du silence, silence derrière lequel se cache probablement une peur. Parfois, garder le silence est une question de survie.
Nous associons souvent coming out et courage. Dans nos communautés queer, nous avons tendance à glorifier le coming out et à nous encourager mutuellement à le faire. Mais pour certaines personnes, sortir du placard signifie se mettre en danger.
Je peux rendre visite à ma famille avec ma partenaire, mentionner mon travail pour la communauté queer sur mon CV ou me présenter comme lesbienne sur les réseaux sociaux… Je me sens globalement en sécurité. Être ouvertement lesbienne est plutôt safe pour moi.
C’est différent pour mon amie Mariam. Elle se cache de sa famille depuis qu’elle a fait son coming out lesbien, car elle est en danger. Elle vit dans l’angoisse permanente que sa famille ne découvre son lieu de résidence. Et ça se passe outre-Rhin.
Lorsque nous célébrons la visibilité queer, rappelons-nous qu’être out est un privilège. Évitons à tout prix le shaming des personnes secrètement queer et l’injonction à sortir du silence. Le coming out est une décision personnelle, et le choix de ne pas le faire est tout à fait valide..."
(...) Dire que nos existences ne regardent personne est un mensonge. L’intime est politique. Nos vies queer sont hautement politiques. Et notre visibilité compte, car ce qui est invisible n’existe pas pour les autres et fait l’objet d’une discrimination silencieuse. La présomption cishétéronormative nous enferme...
Aujourd’hui, je suis ouvertement lesbienne et je ne veux plus jamais me cacher..." Publié par Stéphanie Delon | Déc 7, 2023 | Le magazine
Source jeanne-magazine.com - ►Suite de l'article complet
 
Poids: 
0

  
raga-et-nicola_1.jpgVIEILLIR EN ROSE

Raga et Nicola (photo), l’un des premiers couples de lesbiennes à emménager dans le Tonic Housing de Londres, la première communauté de retraités LGBTQ+ du Royaume-Uni.

le couple revient sur leur relation, sur la façon dont la famille de Raga a réagi à son coming out plus tard dans la vie et sur l’importance de la visibilité et de la représentation des lesbiennes.
Raga – qui a fait son coming out à l’âge de 50 ans – dit que le fait d’être elle-même l’a « vraiment libérée ».
« Si vous avez l’occasion de vivre pleinement et librement votre vie : faites-le », a-t-elle déclaré.
Cependant, l’expérience du coming out de Raga n’a pas été entièrement positive, car elle a déclaré que la réaction de sa mère n’était pas amicale et qu’elle n’était pas d’accord avec une relation homosexuelle.
Pour le couple, la représentation lesbienne est importante car « si vous ne pouvez pas voir quelque chose devant vous, comment pouvez-vous être autorisée à être cette personne ? »
« Je n’ai pas vu de lesbiennes grandir », a déclaré Raga, « alors j’ai épousé un homme. »

Elle a expliqué que ce n’est que lorsqu’elle a vu des lesbiennes autour d’elle qu’elle a pu s’accepter, faire son coming out et être dans une relation ouvertement lesbienne.

Nicola a également déclaré qu’elle n’avait que peu ou pas de représentation en grandissant, peut-être juste quelques films ici et là. « Pas de mariage homosexuel, pas d’unions civiles, l’homosexualité était toujours illégale », a-t-elle déclaré.
« Les lesbiennes étaient tellement invisibles qu’elles n’étaient même pas incluses dans le projet de loi sur l’homosexualité », a-t-elle ajouté.
« Nous devons être plus visibles, et quand les gens commencent à se rendre compte 'oh, ces lesbiennes d’à côté, elles sont comme tout le monde. »
Au fur et à mesure que leur relation s’épanouissait, Raga et Nicola ont été dirigées vers Tonic Housing, où elles n’ont reçu que du soutien.
« La vie est très étrange... D’une manière ou d’une autre, cela nous a fait faire partie de l’histoire, et je le regarde et je me dis : « Mon Dieu, je suis une femme indienne, je ne devrais même pas être gay selon ma communauté, et me voilà, une lesbienne avec une femme » », a déclaré Raga.
Source ►thepinknews.com - 27/11/2023
Poids: 
0

  
spilt-slash_1.jpgTasse de thé a sélectionné pour vous !

"SPLIT" Mini Série Lesbienne de 5 épisodes sur France TV Slash

Réalisé par : Iris Brey - Avec Alma Jodorowsky, Jehnny Beth,...
Résumé : "C’est l’histoire d’Anna (Alma Jodorowsky), une jeune cascadeuse de 30 ans, qui a un coup de foudre sur un plateau de tournage pour Eve (Jehnny Beth), la star du film dans lequel elle tourne et qu’elle double. Elle qui se pensait heureuse dans son couple avec Natan (Ralph Amoussou), et qui essayait même d’avoir un enfant avec lui depuis plusieurs années, s’interroge. Va-t-elle avoir le courage de sortir de l’hétérosexualité pour vivre pleinement ce désir naissant et bouleversant pour Eve, ouvertement lesbienne ?"
Source France TC Slash - ►Voir podcast : "Split"
Poids: 
0

  
berlin-logmt-collectif_1.jpgVIEILLIR EN ROSE

BERLIN -Un projet de logement inclusif où les générations s’entremêlent, faisant reculer la discrimination et les inégalités, évitant l’isolement et en préservant la dignité....

"Au sein du quartier animé de Berlin-Neukölln, l’association féministe « RuT-Rad und Tat – Offene Initiative Lesbischer Frauen e. V. » nourrit une idée novatrice (...)
Toutes ces aspirations étaient liées par un désir ardent : celui de se loger à un coût abordable, sans être la cible de discriminations, de vivre sans avoir à justifier leur mode de vie.
Également, cette aspiration embrassait l’idée de prodiguer soins et soutien en cas de vieillesse ou de maladie, et de disposer d’un espace sécurisé propice aux rencontres et aux échanges, où se déploient des activités nourrissant la participation et la création. (…)"
Autre source Jeanne Mag Extrait de la rencontre publié dans le numéro 110 de Jeanne Magazine...
Poids: 
0

  
EthelMayPunshon_1.jpgVIEILLIR EN ROSE

Ethel May Punshon 1882-1989 (photo), Monte pour ses amies, est devenue célèbre à la fin des années 1980 en tant que "la plus vieille lesbienne du monde".

C'était presque certainement vrai; mais sa vie était bien plus... Née en 1882 de gens respectables à Ballarat (Australie), elle a choisi une vie non conventionnelle dès son plus jeune âge. Contre souhaits de son père, elle s'est impliquée dans le monde du théâtre, enseignant aux enfants acteurs. Lors d'un voyage au Japon en 1929, elle tombe amoureuse des gens et la culture et apprend la langue japonaise.

Pendant la Seconde Guerre mondiale elle a travaillé au camp de concentration de Tatura pour civils japonais pris au piège ici par le déclenchement de la guerre. Telle était sa gentillesse pendant ces moments terribles et en reconnaissance de son engagement envers la cause d'entente internationale depuis de nombreuses années, le gouvernement japonais l'a élevée, à l'âge de 105 ans au statut de trésor national.

La sexualité de Monte était un élément important partie de sa vie et elle ne l'a jamais cachée à ses amies. Elle une fois a déclaré qu'elle avait toujours préféré la compagnie des femmes dans sa vie intime ou du moins dès l'âge de six ans où elle est devenue instinctivement consciente, comme elle le dit, de ses désirs.
Le grand amour de sa vie était, comme c'est souvent le cas, sa première : Debbie. Elles se sont rencontrées en 1910 et ont vécu une émotion mentale et physique immédiate, mutuelle et très grande attirance. Elles passaient de plus en plus de temps en compagnie l'une de l'autre, finalement ont pris une maison ensemble à Glenhuntly Road. Elles étaient inséparables, heureuses de passer la plupart de leur temps ensemble, choisissant des occasions sociales soigneusement, mais toujours inquiètes d'être découvert...
Il n'est donc pas étonnant qu'elle ne se soit jamais vraiment remise que Debbie l'ait quittée après douze ans de vie ensemble. Monte a été dévastée lorsque Debbie l'a quittée pour une autre femme. Debbie est décédée deux ans plus tard et, bien que Monte ait cherché d'autres compagnes, elle n'a jamais retrouvé l'amour.

Pendant la plus grande partie de la vie de Monte, une photo de Debbie, mince et délicatement belle, est suspendue au-dessus de son lit. Que Debbie soit morte deux ans après cette douleureuse séparation a simplement ajouté à son chagrin.

Sa misère s'est quelque peu atténuée par son cercle d'amis hommes du camp de vacances (ses "petits amis homosexuels", comme elle les appelait) qui se sont ralliés à elle, l'entraînant dans une rafale d'activités. Elle s'est essayée à la radio - alors une nouvelle technologie passionnante. Et là sont des photos de Monte et ses copains - tous travestis - célébrant un mariage (photo). Indication qu'il y a eu aussi de bons moments.
En 1985, à l'âge de 103 ans, Monte a été interviewée par un magazine gay de Melbourne, discutant ouvertement d'elle sa vie, sa sexualité et sa relation avec Debbie. Elle restait sceptique à propos de la scène gay qu'elle voyait autour d'elle : "terne, grise, vide", elle dit une fois - et beaucoup de femmes dans les discothèques ne l'étaient pas, mais plutôt des femmes qui expérimentent leur sexualité.
Quoi qu'il en soit, ses conseils à la jeunesse : « Chassez la peur. Attendez-vous à l'avenir et ayez un objectif. Il y a tant de choses nouvelles et merveilleuses à découvrir dans la vie », nous parle encore d'une vie bien vécue."

Monte Pushton a également étée une invitée d'honneur à l'ouverture officielle de l'Expo 88. La lesbienne la plus âgée du monde a offert à la reine Elizabeth II un bouquet de fleurs...

Source melbqueerhistory Suite de l'article complet en VO.
Autre source complémentaire: Suite de l'article complet en VO.
Poids: 
0

  

Pages

⚠️ Les Comptes TDT Non-Participatifs ne seront pas validés.
Merci par avance de votre fidélité et soutien solidaire à la maintenance, à l'hébergement, à la sécurité du site et ainsi contribuer à notre lutte pour la visibilité saphique !

CAGNOTTE de TASSE DE THÉ (indiquer votre (Pseudo)
Goudies | Tasse de Thé

Tasse de Thé - Portail Lesbien * Copyright - All rights reserved * 2013 - 2024  ❘ Nous Contacter  ❘ Old TdT  ❘ Plan du site