Site Lesbien

ÉTATS-UNIS -Première compagnie aérienne au monde pour chiens
dog-cie_0.jpg
Tasse de Thé lutte AUSSI pour la cause Animale !
Nous pouvons officiellement accueillir Bark Air, la première compagnie aérienne au monde pour les animaux de compagnie...
"LA AMIGA DE MI AMIGA" (L'amie de mon amie)
filmLesbien-es_0.jpg
FILM LESBIEN +VIDÉO Bande Annonce
un film de la réalisatrice et actrice principale Zaida Carmona  (Esp. 2022, 85 mn) qui s'inspire de sa propre vie de bohème dans la capitale espagnole...
Louisa Jacobson, fille de Meryl Streep, présente sa petite amie
LouisaJacobson-lesbi_0.jpg
POTINS LESBIENS
Meryl a eu 75 ans et sa fille Louisa a profité de cette journée spéciale pour dire au monde qu'elle est lesbienne et qu'elle a une petite amie...
Taylor Swift célèbre les fiançailles lesbiennes lors de son concert
concertTaylorSwift_0_0_0.jpg
BILLETS DOUX
Il n'est pas surprenant que lors des concerts de Taylor Swift de voir des gens se fiancer...
Albe rend hommage aux femmes fortes, puissantes et queer
Albe_0.jpg
TALENTS de FEMMES
"Sorcières"(clip sorti en avril dernier) raconte la rencontre de deux femmes lors d’un des concerts de Albe (photo)...
"LESBIENNES, QUELLE HISTOIRE ?"
Docu-MarieLabory_1_0.jpg
Tasse de Thé a sélectionné pour vous !
"LESBIENNES, QUELLE HISTOIRE ?" Accessible au replay sur la chaine HISTOIRE TV...

LezPresse

JO-Trans-athletes_1.jpg
J.O PARIS- TRANSMÉDIAS*

Les Jeux olympiques ont de nouvelles directives pour les journalistes couvrant les athlètes trans à Paris cet été : Ils incluent des recommandations telles que ne pas qualifier les femmes trans de « biologiquement masculines ».

- "Alors que nous nous préparons pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, les lignes directrices mises à jour en matière de représentation sont essentielles à notre mission consistant à offrir une couverture juste et inclusive de tous les athlètes", a déclaré Yiannis Exarchos, PDG du service de radiodiffusion olympique, dans l'annonce des lignes directrices...
Jeudi, le Comité international olympique a annoncé la dernière version de ses lignes directrices en matière de représentation avant les Jeux olympiques de Paris 2024, qui contiennent des recommandations positives pour couvrir les olympiens transgenres. Les lignes directrices fournissent des instructions sur la manière dont les journalistes peuvent mieux discuter de la diversité des genres dans les jeux.
"Chez Olympic Broadcasting Services, nous nous engageons à utiliser notre plateforme pour présenter les diverses histoires et réalisations des sportifs du monde entier, en veillant à ce que nos retransmissions reflètent le véritable esprit d'égalité et d'excellence qui définit le Mouvement olympique."
Les lignes directrices consistent en un document de 33 pages qui se concentre principalement sur la manière dont les médias peuvent éviter les représentations misogynes des femmes olympiennes. À la fin du document, cinq pages sont consacrées à donner les meilleures pratiques pour couvrir les personnes trans.
Les lignes directrices demandent aux journalistes d’éviter d’utiliser des termes comme « biologiquement masculin » ou « né de sexe féminin » pour décrire les personnes trans, en donnant la préférence à des termes comme « femme transgenre » ou « homme transgenre ».
- "Il est toujours préférable de mettre l'accent sur le sexe réel d'une personne plutôt que de potentiellement remettre en question son identité en faisant référence à la catégorie de sexe enregistrée sur son acte de naissance original", indiquent les lignes directrices.
-« S’il existe une raison claire de faire référence à la catégorie à laquelle une personne a été assignée à la naissance, les termes à utiliser sont : « une femme désignée à la naissance », « un homme désigné à la naissance » ou « une femme désignée à la naissance », « un homme désigné ». à la naissance."
Les lignes directrices continuent avec des recommandations visant à genrer correctement les personnes trans et à utiliser leurs noms préférés. Ils affirment que les personnes trans devraient être au centre des reportages qui les couvrent.
Une recommandation notable est que les journalistes ne se concentrent pas uniquement sur le statut transgenre d'un athlète, mais mettent également en lumière son histoire sportive. Cela vient probablement en réponse à la couverture médiatique standard des athlètes trans, qui se concentre largement sur les controverses entourant leur identité.
Quant aux recommandations destinées aux femmes, elles suggèrent d’éviter de les désigner comme des « dames » sans faire référence aux hommes comme des « messieurs ». Ils recommandent également de prendre des photos non sexualisées qui mettent en valeur les prouesses athlétiques des olympiens et de garantir que la couverture médiatique d'olympiens spécifiques ne soit pas biaisée en faveur d'un seul sexe.
Les opposants aux droits des transgenres ne sont pas satisfaits de l’inclusion de reportages adaptés aux trans dans les lignes directrices.
L'olympienne Sharron Davies a déclaré au Daily Mail : « Le CIO ne manque jamais de me décevoir avec sa totale hypocrisie. Ici, ils essaient d'empêcher les journalistes de dire la vérité au public alors que les hommes participent à des courses pour les femmes avec un avantage injuste, tout en se vantant sur tous les réseaux sociaux des premiers jeux avec l'égalité des sexes – on ne peut pas inventer ce genre de choses. .»
Dix sports olympiques interdisent actuellement aux femmes transgenres de participer aux catégories féminines. Bien que le Comité international olympique ait déclaré son engagement à soutenir les athlètes transgenres, il n'a pas demandé l'annulation de ces décisions.
L'aviron, la boxe, l'athlétisme, le cyclisme, la natation, le rugby et le cricket comportent un certain degré de restrictions pour les athlètes transgenres dans les catégories féminines. Celles-ci vont de l’interdiction des femmes trans ayant subi une puberté basée sur la testostérone à l’interdiction générale de tout participant trans.
Le triathlon, le tennis et le tir à l’arc exigent que les femmes trans aient de faibles niveaux de testostérone pendant une longue période, qui varie selon le sport.
Un athlète transgenre s’est entretenu avec Reuters en 2023 après que les femmes trans ayant connu une puberté basée sur la testostérone se soient vu interdire de participer à l’athlétisme.
-"Je ne peux pas comprendre cette décision car les femmes transgenres ont toujours été autorisées à concourir si leur taux de testostérone était inférieur à un certain seuil", a déclaré la sprinteuse française Halba Diouf.
-«La seule protection dont disposent les femmes transgenres est leur droit de vivre comme elles le souhaitent et on nous refuse cela, nous sommes traquées… Je me sens marginalisée parce qu’ils m’excluent des compétitions. »
Source : ►lgbtqnation.com/ - 07/06/2024

* "Transmédia : (Audiovisuel) Se dit d’un mode de création ou de production utilisant de façon combinée et complémentaire différents médias pour développer une même œuvre ou un même sujet."

Poids: 
0

  
Montpellier-Laura-Lesbophobie.jpg
LESBOPHOBIE ENCORE ET ENCORE !!

Laura (photo) a été victime d'une agression lesbophobe :- "Si tu veux être un homme, bats-toi comme un homme", une femme frappée par plusieurs personnes.

L'agression s'est produite le samedi 1er juin, lors d'un festival urbain, à Montpellier. Un couple de femmes a été apostrophé, moqué et insulté dans la rue par un homme et son amie...
Puis l'une d'elles a été frappée au visage par au moins quatre hommes, selon son témoignage vidéo sur les réseaux sociaux. La victime a porté plainte.
Soutenue par l'association LGBT+, Fiertés Citoyennes !, la victime témoigne dans une vidéo sur X (Twitter) et sur Instagram. - "4 ou 5 hommes sont arrivés sur moi en me tapant"...
- "J'étais avec ma petite amie, on discutait, on se faisait un câlin, et c'est là qu'un homme a commencé à se moquer de nous. Sa copine est arrivée et elle m'a dit "mais toi, tu fais l'homme. Tu veux être un homme, alors si tu veux être un homme, bats-toi comme un homme". J'ai pas eu le temps de répondre que son copain m'avait déjà foutu un coup de poing au visage".
Des amies qui ont vu la scène sont venues à la rescousse et ont alors séparé les agresseurs et la victime.
Le soir même, la victime se rend au commissariat pour porter plainte. Lors de cette démarche, elle dit avoir été reçue froidement, sans empathie et parle même d'agression verbale.
- "On m'a dit que comme je n'avais pas de certificat médical, il fallait aller aux Urgences et qu'ils n'avaient pas le temps de me recevoir" explique Laura.
Lorsque j'ai déposé plainte, je spécifiais que j'étais avec ma petite-amie, et l'officier a écrit "était avec son amie", j'ai redit petite-amie. En plus d'avoir subi une agression physique pour moi cela a été une agression verbale. Donc, je suis en colère.
Le préfet de l'Hérault a réagi à cette déclaration. François-Xavier Lauch a expliqué dans un tweet, qu'il avait demandé à la directrice interdépartementale de la police nationale de faire le point sur la manière dont Laura a été accueillie pour son dépôt de plainte. Il a également informé le procureur de la République de cette affaire.
Je suis en colère contre l'inaction de la police, et parce qu'aujourd'hui la communauté ne peut pas sortir librement et calmement sans peur. On doit se poser les bonnes questions. Et surtout, on ne se taira jamais ! Laura, victime d'une agression lesbophobe à Montpellier.
Laura a également reçu de nombreux messages de soutien sur les réseaux sociaux. D'anonymes mais aussi d'associations et d'élus.
Source :►france3-regions.francetvinfo.f - 06/06/2024
Poids: 
0

  
DykesonBykes_1.jpg
GOUD -ARCHIVES

ÉTATS-UNIS - LES "DYKES ON BIKES" (Gouines à moto)...  Nous sommes déjà en juin 2024, le mois où nous célébrons notre fierté. Et quelle meilleure façon de commencer notre mois qu'en rendant visible un groupe de femmes courageuses et pionnières, qui ont décidé de se lever alors tout le monde avait peur...

C'était en 1978 à Jacksonville, en Floride. A cette époque, Jimmy Carter était président des États-Unis. Harvey Milk était le grand porte-parole de la communauté LGBT, et une célèbre militante qui détestait les gays, les lesbiennes, les bisexuels et les personnes trans, Anita Bryant , vivait son meilleur moment.
Menant une campagne pour « sauver les enfants », elle a réussi à abroger une ordonnance qui protégeait les enseignants et autres responsables.
Dès 1978, après l'abrogation de l'ordonnance, les personnes LGBT avaient très peur et craignaient des représailles pour leur participation à la marche des fiertés. Mais un groupe de femmes lesbiennes a décidé de se manifester. Un groupe de motardes courageuses, les "Dykes on Bikes" ont mené la manifestation de protestation.
Beaucoup de ces femmes continuent d'assister aux célébrations de la fierté dans leur ville, menant les marches au son de leurs motos.
Le terme "Dykes on Bikes" a été inventé lors de la San Francisco Pride de 1976. Les "Dykes on Bikes" sont devenues une grande organisation qui a des représentants dans plusieurs pays
Source :►  mirales.es - 03/06/2024
Poids: 
0

  

  
UK-JennyWatson_1.jpg
FACE à FACE

ROYAUME-UNI- - Une application de rencontres lesbiennes utilisera la technologie de reconnaissance faciale pour empêcher les femmes Trans de s’inscrire...

L'application, L'App, a été créée par la militante anti-genre Jenny Watson (photo) et scannera le visage d'un utilisateur potentiel via son smartphone, prétendument capable de détecter si une femme est cis ou trans avec une précision de 99 %...

Jenny Watson, urbaniste de 32 ans, a déclaré dimanche au Mail on Sunday qu'il n'existait «pas d'applications de rencontres réservées aux femmes pour le moment» et que «les lesbiennes ont besoin d'une application qu'elles peuvent utiliser sans recevoir de messages d'hommes trans-identifiés».

Une recherche menée par PinkNews a précédemment révélé que la plupart des meilleures applications de rencontres, telles que Tinder, OkCupid, Hinge et Grindr, sont toutes inclusives des personnes trans et appliquent des politiques de tolérance zéro en matière de transphobie sur leurs plateformes.
Jenny Watson affirme que la technologie analyse les caractéristiques du visage telles que la structure osseuse et la position des yeux, des sourcils et du nez d'une personne et est également capable de détecter si quelqu'un présente l'image d'une femme à la caméra en notant les mouvements physiques, les clignements et les émissions de chaleur.
- «Pour éviter les hommes trans-identifiés, j'écrirai toujours un petit texte de présentation, sans manque de respect, disant que ma préférence va aux femmes et qu'il faut respecter mes limites.

Jenny Watson, avait déclaré : "Les personnes transgenres méritent le respect. Mais il est nécessaire de protéger les espaces de ségrégation sexuelle pour les femmes lesbiennes.»

Les membres d'un groupe d'activistes l'avaient alors accusée d'être transphobe pour avoir dit que "lesbiennes n'ont pas de pénis".
« Et chaque fois que je fais ça, je suis bannie. Sur une application, on m'a demandé d'exprimer mon opinion la plus controversée, j'ai donc écrit que JK Rowling avait raison et qu'elle avait été bannie pour cela. C'est fou. » Les applications lesbiennes trans-inclusives ont fait face à des réactions négatives.
L'année dernière, HER – la plus grande application de rencontres saphiques au monde pour les lesbiennes, les bisexuels et les queer – a fait face au vitriol conservateur pour avoir accueilli des personnes trans et non binaires.
Et HER a été confronté a une  suspension temporaire de son compte X/Twitter lors de la Journée de la visibilité lesbienne (26 avril), après que des personnes l'ont signalé en masse.
En plus de cela, des militants masculins soi-disant critiques en matière de genre ont même commencé à créer leurs propres comptes sur HER dans le but de « surprendre » les femmes trans qui l'utilisent pour trouver l'amour – pour finalement finir par s'exposer les unes aux autres.
En réponse, l'équipe de HER a doublé sa politique et s'est prononcée en faveur de l'inclusion des personnes trans en envoyant une notification push aux 10 millions d'utilisateurs de l'application et en demandant aux transphobes de la supprimer de leurs téléphones.
Robyn Exton, fondatrice et directrice générale de HER, avait déclaré à l'époque à PinkNews que la réponse était « absurde » car l'application incluait les personnes trans depuis son lancement en 2015...
Source : ► gayvox.fr/  et pinkNews- 03/06/2024
 
Poids: 
0

  

Pages

⚠️ Les Comptes TDT Non-Participatifs ne seront pas validés.
Merci par avance de votre fidélité et soutien solidaire à la maintenance, à l'hébergement, à la sécurité du site et ainsi contribuer à notre lutte pour la visibilité saphique !

CAGNOTTE de TASSE DE THÉ (indiquer votre (Pseudo)

   imag-cagnotte_4.jpg
       Spot PARTICIPATIONS & DONS

 
LezPresse | Tasse de Thé

Tasse de Thé - Portail Lesbien * Copyright - All rights reserved * 2013 - 2024  ❘ Nous Contacter  ❘ Old TdT  ❘ Plan du site