Site Lesbien

Chantal DELATORRE
¨Capitaine de Tasse de thé...
cineGay.jpgPETIT MEMENTO TDT  Festivals LGBTQI+
Prenez soin de vous !LESBI-Santé
twitter.jpg facebook.jpg Réseaux Tasse de Thé, Portail Lesbien
 
Le documentaire sexuel de Cara Delevingne explore le désir féminin...
CaraDelevingne_2.jpg
PLANET SEX ?
 L'actrice et chanteuse Cara Delevingne,  également présente en avant-première du documentaire Planet Sex, où elle explore le désir féminin...
DENA une humoriste iranienne et lesbienne engagée !
Dena_0.jpgTasse de Thé a sélectionné pour vous !
"Dena cartonne avec son one-woman-show "Princesse Guerrière" ...
Coupe du monde féminine de Rugby 2022
RugbyFeminin_0_0.jpgTasse de Thé AIME les Sportives !
"les Bleues gagnent contre les Fidji et se qualifient pour les quarts !... "
Adoption d'un animal, un certificat d'engagement désormais obligatoire !
CauseAnimaleCertificat_0.jpg
Tasse de Thé LUTTE AUSSI pour la cause Animale !
À partir du 1er octobre 2022, un "certificat d'engagement et de connaissance" *** sera obligatoire lors de l'adoption d'un animal. ..
2 X LEZ FILMS à voir...
2FilmsLez_0_0.jpg
Tasse de Thé a sélectionné pour vous !
"TOVE" de Zaida Bergroth et "LOVING HIGHSMITH" de Eva Vitija...
URUGUAY -Cabo Polonio, l'Oasis hippie-lesbie des années 70
 Lesbi-Hippies_2.jpg
VIVE LEZ HIPPIES !
Dans les années 70, des lesbiennes ont fondé l'Oasis hippie de Cabo Polonio, aujourd'hui connue pour sa beauté, et l'une des stations balnéaires touristique...

LezPresse

PMA-Lesbiennes_2.jpg
   PMA : Lesbiennes en colère !

   Manque de moyens, ralentissement des délais… le parcours des couples de femmes reste difficile malgré la PMA pour toutes

    (...) Des associations de défense des droits des personnes LGBT appellent à l’augmentation des moyens et à l’amélioration de la prise en charge des couples de femmes ayant recours à la procréation médicalement assistée (PMA), à l’occasion ce mardi 26 avril de la journée de la visibilité lesbienne...
    Plus de huit mois après la promulgation de la loi bioéthique permettant aux couples de femmes et aux femmes célibataires de recourir à la PMA, « toutes les femmes n’ont pas encore accès à une prise en charge en France alors qu’elles correspondent aux critères légaux », regrette dans un communiqué l’association les Enfants d’Arc-en-Ciel (EAC).
   « Impossibilité d’obtenir un rendez-vous, ou bien dans plusieurs années, conditions d’âge restreintes », détaille-t-elle.

   L’association réclame aussi au gouvernement la suppression des « conditions arbitraires et illégales ajoutées par les Cecos » (Centres d’Etudes et de Conservation des Œufs et du Sperme humain) comme « la limite d’âge abaissée » par rapport à celle fixée légalement ou encore « les preuves de vie commune exigées ».

   D’une manière générale, les femmes lesbiennes rencontrent de « grosses difficultés » au cours de leur parcours de PMA, qui s’expliquent par une « absence de moyens, qui a pour répercussion un ralentissement des délais », rapporte l’association Inter-LGBT.

   « Il y a un afflux considérable de demandes » : le gouvernement veut réduire les délais d’attente pour la PMA d’un an à six mois

   « Le gouvernement a sous-estimé la demande », et le manque de gamètes se ressent dans l’allongement des délais, déplore-t-il. « Il faut maintenant des moyens concrets, et pas uniquement dans le matériel, mais dans la formation » des professionnels.
   Jusque-là réservée aux couples hétérosexuels avec des problèmes de fertilité ou de maladie grave transmissible, la PMA a été ouverte aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires par une loi de bioéthique promulguée le 2 août dernier..."
  Source nouvelobs.com 26/04/2022 ►Suite de l'article...

PHOTO : Lors de la marche lesbienne à Paris, le 23 avril 2022....

Sous-Titre: 

Source nouvelobs.com 26/04/2022

Poids: 
0

  
UE-UrsulaUrsulaVonderLeyen_1.jpg
   La Commission européenne est sérieuse...

   Ursula von der Leyen (photo) ne veut plus supporter le non-respect des règles de la Hongrie. Cela pourrait coûter au gouvernement Orbán plusieurs milliards d'euros.

    La chef de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a critiqué à plusieurs reprises l'homophobie d'État dans l'État membre Hongrie...
    La Commission européenne de la présidente Ursula von der Leyen a décidé mercredi d'engager une procédure d'État de droit contre la Hongrie - le gouvernement anti-queer du Premier ministre Viktor Orbán, qui n'a été réélu qu'au début du mois pourrait se retirer jusqu'à 40 milliards d'euros de subventions non remboursables du gouvernement hongrois dans les prochaines années perdent l'union. C'est la première fois que l'UE applique le mécanisme de l'État de droit introduit l'année dernière.
    (...) Le contexte de la procédure est une décision de la Cour européenne de justice en février, dans laquelle la Commission s'est vu accorder le droit de retirer le financement des États membres de l'UE en cas de violation de l'État de droit. Les gouvernements populistes de droite de Pologne et de Hongrie avaient porté plainte contre ce droit. Après la décision, la Hongrie a haut et fort accusé l'UE d'abus de pouvoir.

    L'UE veut utiliser le mécanisme de retrait de fonds pour lutter contre l'érosion de la démocratie de ses États membres. Le différend avec la Hongrie et la Pologne porte principalement sur la restriction de l'indépendance du pouvoir judiciaire, la remise en question de la primauté du droit de l'UE et la restriction des droits des minorités. Le chef de la commission, von der Leyen, a vivement critiqué la Hongrie pour avoir introduit une loi sur "l'homo-propagande" en juin dernier. L'homme politique de la CDU a décrit la loi comme un "prétexte pour discriminer sévèrement des personnes en raison de leur orientation sexuelle" et a annoncé que la commission prendrait des mesures contre elle.

    Cependant, la Hongrie ne sera pas coupée en argent immédiatement. Selon les informations de l'UE, cela pourrait prendre jusqu'à neuf mois pour qu'une telle mesure soit prise. Premièrement, le gouvernement hongrois dispose de deux mois pour répondre à la lettre de la Commission. Elle peut expliquer comment elle entend remédier aux griefs. La Commission dispose alors d'un mois pour examiner cette lettre. Si l'UE n'est pas convaincue par la réponse de Budapest, elle peut alors exiger une nouvelle position. Ce n'est qu'alors qu'il peut y avoir une réduction. Cela doit être approuvé par le Conseil européen à la majorité qualifiée - cela signifie que 15 des 27 pays membres, dans lesquels vivent au moins 65 % de la population de l'UE, doivent donner leur accord."...
  Source queer.de 27/04/2022 Suite de l'article...
Sous-Titre: 

Source queer.de 27/04/2022

Poids: 
0

  
RevRachelMann_1.jpg
   Elle proclame que "Dieu n'a pas peur" des LGBT+".

    Rachel Mann (photo) , transgenre, lesbienne, ex-guitariste de rock et autrice de romans policiers, Rachel Mann, révérende de l'église anglicane, revendique haut et fort son identité, jusque dans ses sermons.

    Si les droits des transgenres se trouvent au coeur des "guerres culturelles" animant actuellement les débats intellectuels et politiques, Rachel Mann a une longue expérience du sujet. Cette Anglaise née homme a été la deuxième femme transgenre ordonnée par l'Eglise d'Angleterre, en 2005...
    Aujourd'hui âgée de 52 ans, elle est chanoine honoraire à la cathédrale de Manchester (nord de l'Angleterre), doyenne régionale et membre du synode directeur de l'église.

    -"J'ai brisé un plafond de verre et je pense que ce sera plus facile pour les suivants", assure-t-elle à l'AFP à son domicile de Bury, dans le nord de l'Angleterre.

    Si l'église anglicane se trouve plus ouverte que l'Eglise catholique sur les questions LGBT+, Rachel Mann raconte avoir été qualifiée d'"agent de Satan qui a infiltré l'Eglise pour la détruire de l'intérieur", avoir reçu des insultes en ligne et même une menace de mort.

    - Mais "je crois que Dieu n'a pas peur de nous", alors "acceptez-nous, nous sommes là et nous n'avons pas l'intention de partir", plaide-t-elle.

    Scolarisée dans une école religieuse de l'Angleterre rurale, elle raconte qu'à l'âge de 10 ans, elle priait déjà pour "se réveiller en tant que fille".

"Comme la transformation ne s'est pas produite, j'ai conclu que soit Dieu était méchant (...) soit qu'il n'existait pas", dit-elle. Elle est devenue athée, a étudié la philosophie féministe à l'université, et a joué comme guitariste dans plusieurs groupes de hard rock, une époque ou elle a connu de "gros gros problèmes d'alcool et de drogues".

    Rachel Mann a enseigné la philosophie à l'université de Lancaster. C'est à l'âge de 26 ans, après avoir effectué sa transition, qu'elle a ressenti le besoin de prier, et elle considère aujourd'hui que seule l'acceptation de soi après sa transition lui a permis d'embrasser la foi.
    Son psychologue lui a assuré qu'elle redeviendrait rapidement un homme: "Dans son monde, on ne pouvait pas être chrétien et trans".
Malgré les difficultés, elle a été ordonnée un an après son amie Sarah Jones, première révérende transgenre d'Angleterre, elle-même ordonnée dix ans seulement après l'ordination des premières femmes en 1994.
L'Eglise savait que Rachel Mann était transgenre et l'acceptait. Mais, pour ne pas compliquer les choses, elle n'a pas dit qu'elle était dans une relation lesbienne, même si ce n'est pas condamné par l'Eglise d'Angleterre.

"Personne ne savait" qu'elle était transgenre, assure-t-elle dans un rire malicieux et gêné. Jusqu'à ce qu'elle publie en 2012 l'autobiographie "Dazzling Darkness" (Des ténèbres éblouissantes). Depuis, elle a écrit d'autres livres, des recueils de poésie et un roman policier, "The Gospel of Eve", qui se passe dans le milieu de l'église anglicane.

Désormais, elle se définit comme "une militante" qui "ne fait pas campagne", bien que lorsqu'elle présente la messe sur les ondes la radio publique de la BBC, elle fasse référence à son identité transgenre, ce qui reste "très difficile pour certains auditeurs".
Elle prend aussi position publiquement, écrivant avec d'autres responsables religieux au Premier ministre Boris Johnson pour protester contre son refus d'inclure les transgenres dans une loi visant à interdire les thérapies de conversion qui prétendent modifier l'orientation sexuelle.
C'est "épuisant d'être une pionnière", commente Rachel Mann qui espère qu'un jour quelqu'un brisera le "plafond violet" d'une Eglise qui n'a pas encore nommé d'évêque LGBT+.
  Source challenges.fr 21/04/2022 Suite de l'article...
Sous-Titre: 

Source challenges.fr 21/04/2022

Poids: 
0

  
Lesbienne-sobriete_1.jpg
    LESBI-SOBRIETÉ (HEUREUSE)

    L'homophobie est-elle l'une des principales causes du problème de notre communauté avec l'alcool +... ?

    "Le stress supplémentaire lié au fait d'être une minorité sexuelle pourrait contribuer à une consommation élevée d'alcool "...pour comprendre le contexte des facteurs de stress propres à la population LGB ; l'étude (Green et Feinstein, NCBI- USA 1995-2003) a conclu qu'une prévalence plus élevée de troubles de santé mentale dans la population LGB est causée au moins en partie par des facteurs de stress sociaux liés à la stigmatisation.
    Devrions-nous, en particulier celles d'entre nous qui deviennent des lesbiennes plus âgées - les modèles de rôle - nous contenter d'espaces gorgés d'alcool ? Le bar lesbien sournois, pervers et miteux des années 90 n'est-il pas un peu fini ? N'est-il pas temps de sortir de l'ombre, de faire face à un traumatisme homophobe que nous avons mis en veilleuse jusqu'à ce que nous ayons réussi?

    Ne devrions-nous pas plaider pour davantage d'espaces réservés aux lesbiennes sobres pendant la journée, en fonction d'une variété d'intérêts, plutôt que d'alimenter le mécanisme d'adaptation de notre culture à la consommation excessive d'alcool et de drogue ? Que diriez-vous d'un centre jeunesse lesbienne? Clubs d'art lesbien? Une société internationale d'activistes lesbiennes, ça vous dit ?

    Le déclin des bars lesbiens est-il le problème... ? (...) l'accent mis sur la sauvegarde du Lesbian Bar est-il exempt d'une création d'un espace sobre réservé aux lesbiennes ? Le personnage de Shane McCutcheon dans The L Word nous a-t-il pas appris quelque chose ? Ce n'est en fait pas amusant de boire et de se droguer jusqu'à ce qu'on devienne une coquille vide de soi-même ?

   L'étude identifie « l'observation et l'imitation » comme l'une des causes de la consommation accrue de substances dans notre communauté... "
 

   Boire de l'alcool n'est pas nécessairement un problème mais, alors que de nombreuses cultures rendent la consommation obligatoire, la société nie son impact négatif. La communauté LGB est encore plus dans le déni de l'alcool et de la drogue que les hétéros.

Mais certaines d'entre nous sont fatiguées. Nous voyons les problèmes, nous en avons été victimes et nous sommes prêtes à créer quelque chose de nouveau. L'attente que nous buvions jusqu'à l'oubli – au point d'être dans des espaces dangereux ou de prendre des décisions risquées afin de « nous intégrer » – fait partie de la culture du Lesbian Bar.

    L'aversion pour les événements réservés aux lesbiennes sans consommation d'alcool chez les lesbiennes est-elle un symptôme de honte résiduelle ?... "

   Un renouveau du Bar Lesbien après le confinement contribuera-t-il simplement aux problèmes évidents de l'alcoolisme et de la toxicomanie chez les lesbiennes ?

  Source afterellen.com 15/04/2022 Suite de l'article...
Sous-Titre: 

Source afterellen.com 15/04/2022

Poids: 
0

  
Cineffable-Visibilite_1.jpg
  CINEFFABLE JOURNEE LESBIENNE

   Célébrée depuis des décennies dans certains pays , la journée de visibilité lesbienne est l’occasion de revenir sur les nombreuses discriminations liées à la condition des femmes lesbiennes.

   Dans le cadre de la journée internationale de visibilité lesbienne, la Ville de Paris soutient les associations ARCL et CINEFFABLE pour vous proposer une exposition et une séance de projection.

   Le 26 avril est la journée internationale de visibilité lesbienne. Celle-ci a été créée en 1982 à Montréal. Cette journée permet d’aborder l’invisibilité des lesbiennes et de lutter contre la lesbophobie dans les différentes sphères de la société.

   À cette occasion, et pour la première année, la Ville de Paris soutient les associations ARCL et CINEFFABLE pour vous proposer un double évènement à l’Auditorium de l’Hôtel de Ville le mardi 26 avril 2022 :
-18h exposition proposée par ARCL Archives Recherches Cultures Lesbiennes
-19h projection de courts-métrages proposée par CINEFFABLE, organisatrice du Festival International du Film Lesbien et Féministe de Paris.
   Votre participation ne pourra se faire que sur inscription* (préciser en objet du mail : Inscription JVL, puis en indiquer le nom et prénom de chacun.e des participant.e.s) à l’adresse suivante:

au plus tard le vendredi 22 avril 23 heures.

   Hôtel de Ville 5, rue de Lobau 75004 Paris
   Journée internationale de visibilité lesbienne Hôtel de Ville, Paris.
   Le mardi 26 avril 2022 de 18h00 à 21h00
   *Le nombre de places est limité à 120 maximum ((Gratuit Merci de vous munir d’un titre d’identité qui est susceptible de vous être demandé à l’entrée)
  CINEFFABLE
Poids: 
0

  

Pages

⚠️ Les Comptes TDT Non-Participatifs ne seront pas validés.
Merci par avance de votre fidélité et soutien solidaire à la maintenance, à l'hébergement, à la sécurité du site et ainsi contribuer à notre lutte pour la visibilité saphique !

CAGNOTTE de TASSE DE THÉ (indiquer votre (Pseudo)
  TANTRA LESBIEN
Stages 2022 :
15 au 18 décembre 
dans la Drôme
Isabelle Denoix 06 19 79 17 40 ►+
infos

     PARTICIPATIONS, DONS...image-CagnotteTDT.jpg

Dernières Petites Annonces

Spot Suite LEZ ANNONCES TDT
SpotListes Catégories et Départements...

L'éthique de Tasse de Thé
porto.jpgRENCONTREZ-VOUS!
Le but d'une PA est la rencontre. Un RDV sollicitera vos 5 sens +le Feeling!Conseils OLD TDT
LezPresse | Tasse de Thé

Tasse de Thé - Portail Lesbien * Copyright - All rights reserved * 2013 - 2022  ❘ Nous Contacter  ❘ Old TdT  ❘ Plan du site