Portail Lesbien

Chantal DELATORRE
¨Capitaine de Tasse de thé...
cineGay.jpgPETIT MEMENTO TDT  Festivals LGBTQI+
Prenez soin de vous !LESBI-Santé
twitter.jpg facebook.jpg Réseaux Tasse de Thé, Portail Lesbien
 
LE BAGDAM de TOULOUSE ❤️
Bagdam-FollesSaisons_0.jpg
 FÊTES LESBIENNES À TOULOUSE
 Bagdam, l'Association "historique" Bagdam Cafée de Toulouse, propose une Fête Le 25 Juin...
LES ESTIVALIÈRES DU POUY ❤️
EstivalieresPouy_0.jpg
 VIVE LEZ VACANCES DANS LES LANDES !
 Un espace/temps au féminin de vacances, de vie partagée...
Les lesbiennes plus âgées sont les gardiennes d'une riche histoire...
OldLesbians_0.jpg
  Ô NOTRE HISTOIRE :
CANADA - De nombreuses lesbiennes plus âgées recherchaient l'invisibilité, elles s'appelaient «amies» ou «filles de carrière» ou «pas du genre à se marier».
Le film lesbien, Une simple faveur, aura une 2ème partie ...
aSimpleFavor2_0.jpg   Tasse de Thé a sélectionné pour vous !
"A Simple Favor" est un film qui nage entre comédie et thriller. Une histoire inattendue...
GRAND RASSEMBLEMENT LESBIEN, LES CULOTTÉES
Espagne-LesCulottes_2.jpg
   Tasse de Thé a sélectionné pour vous !
    LES CULOTTÉES, ESPAGNE - COSTA MARESME Les 26, 27, 28 et 29 MAI 2022...
Évènement de Nouvelle Collective Lesbienne !
NCL_0.jpg
   RENCONTRES LESBIENNES & FÉMINISTES  NCL 2022
du 4 AOÛT 14:00 au 7 AOÛT 2022 - 18:00 - Durée : 3 jours... à 1h de Paris en voiture et en train (20€ aller/retour)
Inscriptions ouvertes... *

LezPresse

LesNuitsBleues2_1.jpg
     "Les Nuits bleues" d’Anne-Fleur Multon

     Anne-Fleur Multon redonne ses lettres de noblesse et d'humanité au roman d'amour et nous entraîne dans les dédales d'une passion résolument joyeuse, souvent charnelle et parfois mélancolique, mais toujours étourdissante.

     Les Editions de l’Observatoire publient en ce tout début d’année le premier roman adulte d’Anne-Fleur Multon, "Les Nuits bleues" un livre dont le titre déjà laisse présager de toute la douceur qu’il contient. (Editeur)...

RÉSUMÉ : Dans les rues d'un Paris déserté, la narratrice avance la peur au ventre et la joie au coeur : c'est chez Sara qu'elle se rend, pour la toute première fois. Les premières fois, les deux amantes les comptent et les chérissent, depuis leur rencontre, les messages échangés comme autant de promesses poétiques, le désir contenu, jusqu'à l'apothéose du premier baiser, des premières caresses, de la première étreinte. Leur histoire est une évidence. Débute une romance ardente et délicate, dont les héroïnes sont également les témoins subjuguées. La découverte de l'autre, de son corps, de ses affects, l'éblouissement sensuel et la douce ivresse des moments partagés seront l'occasion d'apprendre à se connaître un peu mieux soi-même.

     On ne choisit pas son moment pour tomber amoureux. Ca nous tombe dessus, comme un vase qui se brise en pleine rue. Ces deux là le savent bien. Rencontrées à une soirée de noël, elles s’écrivent d’abord peu, puis le rythme s’accélère, alors que tout ferme autour, elles continuent cette douce valse à distance, les messages, les fantasmes, les pensées. Puis, elles n’y tiennent plus. A coup de fausses attestations, le goût du risque, elles se retrouvent et c’est l’éclat, la grande et merveilleuse gifle des premiers baisers, des premières caresses, des corps qui sont fait pour se trouver, pour être ensemble. Sara, sans H, devient le centre du monde de la narratrice. Un monde fait d’un silence inédit mais surtout, de la découverte de l’autre.
     Ce premier roman pour adulte fait d’une poésie solaire est une franche réussite. Anne-Fleur Multon, d’ordinaire autrice jeunesse, partage ici passion et tendresse, intensité et douceur. Toute la beauté des premiers instants est follement bien retranscris. Et ô, merveille, ça finit bien. Quel bonheur.

Les Nuits bleues, Anne-Fleur Multon, Editions de l’Observatoire, (Janv 2022) 206 pages, 18€

Source toutelaculture.com 05/012022 ►Suite de l'article...

PHOTO : Après avoir brillé en tant qu’écrivaine de littérature jeunesse, la Concarnoise Anne-Fleur Multon fait une première excursion dans le roman adulte, avec son nouveau livre « Les nuits bleues ». Une histoire d’amour lumineuse entre deux femmes où, promis, tout « se finit bien »

Sous-Titre: 

Source toutelaculture.com 05/012022

Poids: 
0

  
  mosqueehomophobe2_1.jpg Une mosquée de Cannes dans le collimateur...

   Une mosquée de Cannes est visée par une procédure de fermeture pour des propos "incitant à la haine envers les homosexuels ou transsexuels" et des propos antisémites.

   Accusée d'avoir propagé des "propos antisémites" mais aussi homo et transphobes, une mosquée de Cannes (Alpes-Maritimes) est visée par une procédure de fermeture a annoncé mercredi Gérald Darmanin, alors que la municipalité avait "alerté depuis longtemps" sur des propos du recteur "remettant en cause l'Etat et la France".
  "Nous fermons l'une des mosquées de Cannes parce que nous lui reprochons des propos antisémites, des soutiens au CCIF (Collectif contre l'islamophobie en France, ndlr) et BarakaCity", dissous fin 2020, a déclaré le ministre de l'Intérieur sur Cnews, après "s'être entretenu" avec le maire LR de Cannes, David Lisnard.

  Le CCIF et BarakaCity, deux associations "islamistes" selon le ministre, ont été dissoutes dans le sillage de l'assassinat de Samuel Paty en octobre 2020. "Une procédure contradictoire" a été lancée "afin d'envisager la fermeture administrative de la mosquée pour une durée de deux mois", a précisé la préfecture des Alpes-Maritimes dans un communiqué.

  L'établissement visé est la mosquée Al Madina Al Mounawara, dans le centre-ville de Cannes. Ouvert depuis 25 ans sur un terrain privé, ce lieu de culte musulman accueille "beaucoup de monde et dans le quartier on s'en plaint en raison des difficultés que cela crée", a indiqué à l'AFP un responsable de la municipalité. "Cela fait longtemps que la municipalité a alerté les autorités pour des prises de position de l'ancien recteur qui remettait en cause l'Etat et la France", a ajouté cette source.

  Cette procédure a été ouverte en raison de "propos haineux envers la France" et de propos "incitant à la haine envers les homosexuels ou transsexuels", a détaillé la préfecture, parlant aussi d'"une haine antisémite explicite". La mosquée "promeut la charia, soutient l'islam radical et favorise de ce fait le repli séparatiste", selon la préfecture, qui relève également "les comportements ambigus entretenus avec des individus appartenant à la mouvance islamiste radicale et acquis aux thèses pro jihadistes".(...)

Selon Gérald Darmanin, sur les "plus de 2.500 lieux de culte musulmans" en France, 70 seraient "radicalisés". Sur ce total, "21 lieux de culte sont actuellement fermés, du fait de prescriptions administratives, d'une décision judiciaire, d'une reprise de bail, de travaux ou d'une fermeture administrative", selon des chiffres datant de fin décembre. Et cinq faisaient "l'objet d'une instruction" en vue d'une possible fermeture, dont celle de Cannes...
Source E-llico.com 12/01/2022►Suite de l'article...
Sous-Titre: 

Source E-llico.com 12/01/2022

Poids: 
0

  
   sosHomophobie_2.jpg
  SOS homophobie, association de lutte contre les LGBTI phobies

  "Depuis plusieurs mois, les discours de haine envers les femmes et les personnes LGBTI sont de plus en plus nombreux de la part des candidats et des candidates à la présidentielle. Pour des campagnes politiques et des débats sans haine, SOS homophobie sera intransigeante face à ces délits !"

"Alors que la campagne pour l'élection présidentielle s'accélère, SOS homophobie alerte sur la multiplication des violences envers les femmes et les personnes LGBTI de la part de candidats et de personnalités politiques..."
Nous, SOS homophobie, association qui milite pour l’égalité des droits et lutte contre le sexisme, la lesbophobie, la gayphobie, la biphobie, la transphobie et l’intersexophobie, alertons sur la multiplication des violences envers les femmes et les personnes LGBTI de la part de candidat·es et de personnalités politiques.

Depuis plusieurs mois, les discours de haine envers les personnes LGBTI sont de plus en plus nombreux, nous rappelant avec émotion la période des débats sur le mariage pour tous. Cette période où la vie des personnes LGBTI a été ouvertement débattue au sein de discours politiques, générant de la part de certain·es des paroles haineuses et discriminatoires ou des actes de violence physique. Cette année-là, en 2013, nous avions recueilli sur nos dispositifs d’écoute un triste record de 3577 témoignages de LGBTIphobies soit deux fois plus qu’en 2020.

Nous refusons de revivre ces tristes années !

Notre devoir aujourd’hui est d’alerter face aux mots, face aux actes, face aux comportements de haine qui se multiplient. Ils constituent de véritables menaces au principe d’égalité et au respect des personnes LGBTI.

Par conséquent, nous tenons à rappeler aux candidat·es à la présidentielle que les discours publics de haine, les insultes ou discriminations à caractère homophobe ou transphobe n’ont pas leur place dans les débats politiques ni lors de dialogues, avec qui que ce soit. Ces actes sont une violation de la loi (pénale), et sont punissables d’un an de prison et jusqu’à 45 000 € d'amende. De même, la propagation de fausses informations et les propos diffamatoires publics à l’encontre des personnes ou organismes sont punies par la loi d’un an de prison et jusqu’à 45 000 € d'amende. Ces actes peuvent avoir des conséquences graves sur la construction des personnes et entraîner des situations de mal être. En outre, ils renforcent bien trop souvent les stéréotypes et préjugés qui sont le terreau des discriminations.
Nous, association de lutte contre le sexisme et les LGBTIphobies, serons intransigeant·es à l’égard des différents discours et prises de parole qui se tiendront durant cette campagne présidentielle, tant de la part des candidats et candidates que de tout·es les membres des partis politiques. Nous condamnerons avec la plus grande fermeté les différentes prises de parole LGBTIphobes et introduirons systématiquement des procédures judiciaires.

Nous refusons de débattre de cette haine et de la diffuser !

Nous, associations, mais également individu·es et médias devons prendre nos responsabilités face à la diffusion de cette haine et de ces discriminations. SOS homophobie refuse de diffuser les discours discriminants et vous invite à dénoncer ces propos autrement qu’en les relayant mais en utilisant le hashtag #SansHaine2022 : rappelons nos actions et notre rôle dans la construction des individu·es, que l’amour, les identités et les familles sont plurielles, que la vie de chacun·e est unique, riche de ses vécus et de ses origines, rétablissons les vérités et surtout attaquons en justice toute personne ayant des comportements interdits par la loi.
Les personnes LGBTI, comme chaque personne, doivent être respectées et ne peuvent faire l’objet de débats quant à leur existence, leur identité ou leur orientation amoureuse et/ou sexuelle. SOS homophobie s’oppose à tout débat sur la vie et la possibilité de retirer des droits aux personnes LGBTI.

Nos missions : prévenir les discriminations, soutenir les victimes et militer pour une égalité des droits, sont plus qu’essentielles aujourd’hui. Portées par des bénévoles investi·es pour faire reculer la haine et les discriminations, nous continuons à lutter contre les LGBTIphobies."

Lucile Jomat, Présidente de ►SOS HOMOPHOBIE, David Malazoué, Vice-président de SOS homophobie
Source soshomophobie - blogs.mediapart.fr 02/01/2022 ►Suite de l'article...

NB :- Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sous-Titre: 

Source soshomophobie - blogs.mediapart.fr 02/01/2022

Poids: 
0

  
couple-medecins-inde_1.jpg    NOCTURNE INDIEN...

    Pour la première fois en son genre, deux femmes médecins lesbiennes ont décidé de se déclarer ouvertement leur amour l’une pour l’autre à Nagpur, dans le Maharashtra.

    Elles ont scellé leur amour l’une envers l’autre lors d’une "cérémonie de bague d’engagement" à Nagpur la semaine dernière et ont fait le vœu de passer leur vie ensemble en couple.
    L’une des femmes médecins, Paromita Mukherjee, a déclaré: "Nous appelons cette relation "engagement à vie". Nous planifions notre mariage à Goa".
    Le médecin a également ajouté que "mon père connaissait mon orientation sexuelle depuis 2013. Quand je l’ai dit à ma mère récemment, elle a été choquée"
    « Mais elle a accepté plus tard parce qu’elle veut que je sois heureuse », a ajouté Paromita Mukherjee.
    Source kalingatv.com/01/2022 ►Suite de l'article...
Sous-Titre: 

Source kalingatv.com 05/01/2022

Poids: 
0

  
SenegalLGBT_1.jpg Sénégal : Egalité des droits LGBT !

Si elle était adoptée, la loi aurait élargi la loi actuelle qui rend illégale les activités sexuelles entre personnes de même sexe.

Les législateurs sénégalais n'ont pas voté mardi sur un projet de loi qui aurait durci les lois anti-LGBTQ+ déjà strictes du pays d'Afrique de l'Ouest...
L'activité sexuelle entre personnes du même sexe est déjà passible dans le pays d'une peine pouvant aller jusqu'à cinq ans de prison et d'une amende... Les groupes internationaux de défense des droits LGBTQ+ ont déclaré que les arrestations et la persécution des personnes homosexuelles dans le pays avaient fortement augmenté ces dernières années.
En décembre, certains législateurs ont rédigé une nouvelle législation qui aurait augmenté la peine de prison maximale de cinq ans à 10 ans...
(...) Les législateurs du bureau de l'Assemblée nationale du Sénégal – le groupe qui décide quel projet de loi doit être soumis au parlement pour un vote – ont rejeté le projet de loi.
(...) - "Lorsque les libertés individuelles, en particulier les plus sacrées - la vie privée entre adultes consentants - sont attaquées, il reste peu de temps pour se rendre compte que la démocratie est en danger", a déclaré à Djamil Bangoura, militant sénégalais LGBTQ+, Reuters avant l'arrêt du projet de loi.
Les groupes de défense des droits humains ont continué à pousser le Sénégal à dépénaliser les activités sexuelles entre personnes du même sexe.
- "La loi sénégalaise criminalisant les comportements sexuels consensuels est profondément destructrice pour de nombreuses communautés, en particulier les hommes homosexuels" Dipika Nath, chercheuse au programme sur LGBTQ+ à les droits Human Rights Watch , a déclaré . "Les gens vivent dans la peur constante de perdre leur emploi, leur famille, leurs moyens de subsistance, leur liberté et leur vie même parce qu'ils sont considérés comme différents."
Source advocate.com 06/01/2022 ►Suite de l'article...

PHOTOS : Les participants de la fierté en Namibie

Sous-Titre: 

Source advocate.com 06/01/2022

Poids: 
0

  

Pages

⚠️ Les Comptes TDT Non-Participatifs ne seront pas validés.
Merci par avance de votre fidélité et soutien solidaire à la maintenance, à l'hébergement, à la sécurité du site et ainsi contribuer à notre lutte pour la visibilité saphique !

CAGNOTTE de TASSE DE THÉ (indiquer votre (Pseudo)
  TANTRA LESBIEN
Stages 2022 :
23 au 26 juin et 15 au 18 décembre

dans la Drôme
Isabelle Denoix 06 19 79 17 40 ►+
infos

     PARTICIPATIONS, DONS...image-CagnotteTDT.jpg

Dernières Petites Annonces

Spot Suite LEZ ANNONCES TDT
SpotListes Catégories et Départements...

L'éthique de Tasse de Thé
porto.jpgRENCONTREZ-VOUS!
Le but d'une PA est la rencontre. Un RDV sollicitera vos 5 sens +le Feeling!Conseils OLD TDT
LezPresse | Tasse de Thé

Tasse de Thé - Portail Lesbien * Copyright - All rights reserved * 2013 - 2022  ❘ Nous Contacter  ❘ Old TdT  ❘ Plan du site